Trieste

Parmi l'une des villes d'art de l'Italie, Trieste se vante de ses patrimoines culturels et historiques qui font sa réputation touristique. Alternant magnifiques places publiques, somptueuses églises, des châteaux et des musées, cette destination conquiert les cœurs des voyageurs venant des quatre coins du monde. Située entre les frontières de Slovénie et de Croatie, Trieste vous fait profiter d'une atmosphère bohémienne mêlée à l'esprit habsbourgeois qui caractérise le bourg. Cette ville frontalière de l'Italie a tout pour vous plaire. Elle saura enrichir votre voyage dans le pays et vous assurera un total dépaysement.

Que dire de Trieste ?

Située au pied des Alpes dinariques, au bord du golfe de Trieste et de la baie de Muggia, la ville italienne de Trieste est une véritable perle du centre de l'Europe. Etant la « dernière ville du Nord-Est » de l'Italie et la « ville de l'extrême Sud » de l'Europe centrale, elle dispose d'un emplacement géographique très stratégique. Elle est également considérée comme la « première ville » de la nouvelle Europe élargie à l'Est. Son histoire un peu complexe a fait qu'elle se trouve au carrefour des influences latine/italienne, germanique/autrichienne et slave/slovène. Ainsi, ses cultures et ses traditions sont richement imprégnées des pays voisins et se distinguent de celles du reste de l'Italie.

Trieste est le chef-lieu de la région autonome de Frioul-Vénétie Julienne et de la province de Trieste. Lieu de rencontre entre les roches karstiques et les vagues de la mer Adriatique, elle dispose d'un port international qui rivalise celui de Venise. Symbole de la nouvelle Trieste, ce port a été construit vers le XVIIIe siècle sous ordre de l'impératrice Marie Thérèse. A cette époque, le bourg était devenu l'une des plus importantes villes maritimes d'Europe. S'étalant sur une superficie de 84,5 km², il compte 206 000 habitants. Trieste est plus une destination vouée au tourisme culturel grâce à ses nombreux monuments à visiter.

Histoire

Anciennement appelé « Tergeste » en latin, Trieste se nomme aussi « Triest » en frioulan et en allemand. En Slovénie et en Croatie, le bourg est connu sous le nom de « Trst ». Suite à son histoire mouvementée, la ville de Trieste, devenue italienne aujourd'hui, tombait successivement sous le contrôle de différents pays. De ce fait, elle revêt d'un mélange de cultures très intéressantes et enrichissantes qui fait son charme touristique. Lors de votre escapade à Trieste, vous le remarquerez sans doute dans l'architecture de la ville et sa gastronomie, mais aussi dans les multiples langues qui y sont parlées. 

La période romaine a fortement marqué la ville de Trieste. D'importants bâtiments encore visibles aujourd'hui  sur la colline de San Giusto témoignent le règne de l'Empire romain sur le territoire. A titre d'exemple, le forum romain et le théâtre constituent des vestiges laissés par cette époque. N'oublions pas de mentionner le fameux Arc de Riccardo, datant de l'époque de la construction des murs de la cité par l'empereur Auguste (IIIe siècle av. J.-C.).

Que voir à Trieste ?

Les meilleures attractions

Castello di Miramare - Museo Storico

C'est le monument qui symbolise le plus Trieste. Juchant sur un promontoire rocheux et surplombant la mer Adriatique, le Château blanc de Miramare semble sortir tout droit d'un conte de fée, immergé dans un parc vert avec une vue insaisissable sur la mer. Sur l'initiative de l'archiduc Maximilien de Habsbourg-Lorraine, ce monument a été construit par l'architecte Carl Junker entre 1856 et 1860. D'un style éclectique, il fut la demeure de l'archiduc et de son épouse, la princesse Charlotte de Belgique. Il abrite le Museo Storico ou Musée historique et est entouré d'un grand parc de 22 ha. Outre ses richesses culturelles, l'histoire du château et de ses occupants enchantera assurément votre séjour dans la ville de Trieste.

Piazza dell'Unita d'Italia

Egalement appelée « piazza Grande », Piazza dell'Unita d'Italia est la place publique principale de la ville de Trieste. Originellement appelée, Piazza san Pietro (Place Saint-Pierre), elle porta longtemps le nom de Piazza Grande (Grande Place) avant d'être rebaptisée Piazza Unità (Place de l'Unité) en 1918 quand la ville s'est alliée au royaume d'Italie. Elle n'a pris sa dénomination actuelle que quand Trieste a réintégré l'Italie en 1955.

Vous y trouverez le majestueux bâtiment de l'Hôtel de ville, construit par l'architecte triestin Giuseppe Bruni. C'est sur son balcon central que Mussolini a annoncé à la foule sur la Piazza dell'Unita d'Italia l'instauration des lois raciales fascistes en Italie.

Ne manquez pas non plus de photographier le palais de la Lieutenance autrichienne ou palais de la Préfecture de Trieste. Son entrée principale est sur Piazza dell'Unita d'Italia, mais le palais donne également la piazza Verdi et via San Carlo. Ce monument figure parmi les palais les plus importants datant de la domination des Habsbourg à Trieste, donc un incontournable de la ville à absolument voir.

C'est à Trieste, sur la Piazza dell'Unita d'Italia que vous verrez le monde représenté sous les traits de quatre figures allégoriques symbolisant les habitants des différentes parties du monde dont Europe, Asie, Afrique et Amérique. Immortalisez le moment où vous faites la rencontre de la fameuse Fontaine des quatre continents.

Piazza Vittorio Veneto

Situé dans le quartier Borgo Teresiano, Piazza Vittorio Veneto est une place publique célèbre à Trieste. Elle est dominée par le grand bâtiment du bureau de la poste sur son côté ouest. Sur son côté est, il y a le bâtiment de chemins de fer de l'Etat. Au nord, la place est délimitée par le Palazzo Galatti qui était le siège de l'ancienne province de Trieste. Piazza Vittorio Veneto invite à des flâneries. Mettez-vous près de la fontaine Tritoni au centre de la place, avec le Palazzo delle Ferrovie en arrière-plan pour prendre des photos de souvenir.

Cathédrale de San Giusto

Symbole principal de la religiosité chrétienne de Trieste, la Cathédrale de San Giusto est perchée au sommet de la colline de San Giusto. Richement décorée, elle est ornée de fresques, de mosaïques et de sculptures se vantant également de son plan architectural spectaculaire. La cathédrale résulte de l'amalgame de deux églises romanes du Ve siècle :

  • L'une dédiée à San Giusto (saint Just), le saint patron de la ville

  • Et l'autre à l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie.

Civico Museo della Risiera di San Sabba

En français, cela se traduit comme suit : le musée civique de la rizerie de S. Sabba. Construit en 1898 pour l'empilage du riz, l'édifice a été utilisé par les Allemands nazis pour la détention et l'élimination des otages, des partisans et des prisonniers politiques d'Italie, de Slovénie et de Croatie. Déclaré monument national en 1965, le musée possède 17 cellules de détention et une bibliothèque. Découvrez les biens qu'on a volés aux Juifs de Trieste ainsi que qu'autres objets et documents relatifs à l'histoire des Nazis sur le territoire.

Faro della Vittoria (Phare de la Victoire)

Symbole et monument national dédié aux victimes de la Première Guerre mondiale, le Phare de la Victoire éclaire le golfe de Trieste. Il a été construit entre 1923 et 1927 et a pris la forme de colonne surmontée d'une coupole de bronze.  Œuvre du sculpteur Giovanni Mayer, une statue de cuivre représentant la Victoire ailée se trouve au sommet de la coupole.

Museo Revoltella

Disposant d'une surface totale d'exposition de 4000 m^2^ et de 3 bâtiments, le Musée Revoltella ravit ses visiteurs par ses nombreuses collections : ouvrages, meubles, peintures, livres, etc. Construit en 1872 par le baron Pasquale Revoltella, cette galerie d'art moderne se trouve à Piazza Venezia de Trieste. Le baron a légué le musée et ses collections à la ville de Trieste. Vous y trouverez environ 350 peintures et sculptures en exposition permanente. Le palais Brunner abrite également de nombreuses œuvres d'auteurs italiens de l'époque de la seconde moitié du XIXe siècle.

Eglise Saint Spiridion

Nichée dans le quartier de Teresiano près du Grand Canal, l'église Saint Spiridion est officiellement appelée « L'église de la Sainte-Trinité-et-Saint-Spiridion ». C'est une église orthodoxe serbe. Construite en 1869 par l'architecte Carlo Maciacchini, elle revêt un style byzantin. Vous la reconnaîtrez par son énorme dôme bleu central au-dessus des 4 clochers couronnés aussi de dômes bleus plus petits. Vous ne pourrez le manquer grâce à ses grandes mosaïques décoratives sur ses murs extérieurs. Attendez de voir son intérieur richement décoré selon les canons byzantins, orné complètement de peintures à l'huile imitant la mosaïque.

Que faire à Trieste ?

Pour une baignade en mer, profitez des plages publiques qui se succèdent entre Muggia et Sistana. Concrètement, celle de Trieste est Barcola, une plage improvisée qui se remplit facilement en haute saison. Elle avait une pinède et une place en béton pour la promenade qui ont été transformée en plage.

Ce sont surtout les « bagno » ou établissements balnéaires privés qui attirent leplus les Triestins, surtout à partir de fin mai en septembre. Nous citerons particulièrement le Bagno Lanterna et le Bagno Ausone.

Climat

La période la plus adaptée pour visiter Trieste se situe entre avril et octobre durant laquelle la température oscille entre 16 à 28°C. Privilégiez les mois de juin, juillet, août et septembre pour la baignade. Les mois restants sont assez froids. Le climat de Trieste se caractérise également par la Bora, un vent violent et froid avec des rafales extrêmes atteignant 212 km/h.

Bonjour

Je suis Tarcio de "Ekorna". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+386 40 935 093