Kobarid

Kobarid est l'une des destinations les plus célèbres de la Slovénie qui a su marier découvertes historiques et évasion en pleine nature. La ville a le privilège de se trouver dans la vallée de Soca qui surprend par sa richesse naturelle alternant chutes d'eau, paysages montagneux et forestiers, etc. Découvrir Kobarid vous permet aussi de faire des randonnées, du rafting, du parapente et d'autres activités touristiques intéressants. En plus, l'histoire de la ville enrichira sûrement votre voyage, car la Première guerre mondiale y a laissé des traces.

Kobarid, la ville martyre de la Première Guerre mondiale

Situé à l'extrémité ouest de la Slovénie, près de la frontière italienne, Kobarid figure parmi les 15 municipalités de la région de Goriška. Appelé « Caporetto » en Italie et « Karfreit » en Allemagne, cette commune est agréablement nichée sous la pittoresque chaîne de montagnes de Krn (qui veut dire « Mont Noir » en français) culminant à 2244 m des Alpes Juliennes. Plus précisément, elle se trouve au point de rencontre des routes qui traversent la Vallée de la Soca. Cette ville historique est peuplée de 4200 habitants.

Le sentier historique de Kobarid serpente d'étape en étape au-dessus de la vallée de la Soča depuis les Alpes à l'Adriatique. C'est sur ce chemin que vous trouverez les vestiges du front de la Soca ou le front Isonzo , là où a eu lieu la « bataille de Kobarid » ou «bataille de Caporetto» durant la 1ère guerre mondiale. Ces vestiges constituent les richesses historiques et culturelles de la région et font de Kobarid une destination incontournable lors d'un périple en Slovénie. Ils se trouvent dans le paysage montagneux au-dessus de la Soca (Isonzo), magnifique rivière de couleur émeraude, située au cœur des Alpes Juliennes.

L'une des plus belles rivières de l'Europe, la Soca a façonné et enrichi le paysage de la vallée avec des cascades, de petites chutes, des rapides et des gorges étroites taillées dans la roche. Elle est la source de nombreuses activités touristiques dans le coin et qui font que la vallée et ses environs soient un must lors d'un voyage en Slovénie. A Kobarid, vous pourrez faire différents sports d'eau : canyoning, rafting, kayak en eaux vives, etc.

L'essor du tourisme dans la Vallée de Soca a fait que cette destination soit la première à décrocher le titre de Destination européenne d'excellence en Slovénie (EDEN).

Histoire

Les terres de Kobarid étaient déjà habitées à l'âge de fer. On y a retrouvé des vestiges datant du Ve siècle. Les Slaves, peuplades à l'origine des Slovènes ont occupés le lieu vers le VIe siècle. Suite à la conquête de Charlemagne vers l'année 774, le territoire tomba en possession du Saint-Empire romain au Moyen âge central. Plusieurs se sont succédés et ont dominés le territoire jusqu'à ce qu'il soit administré au sein de l'Autriche intérieur.

C'est surtout pendant la Première Guerre mondiale que la ville de Kobarid et la Vallée de Soca ont été fortement marquées par l'histoire. Le territoire était à la frontière ouest de l'Empire d'Autriche-Hongrie. Le 24 octobre au 9 novembre 1917 a eu le plus grand affrontement en zone montagneuse de l'histoire de l'humanité : la bataille de Kobarid ou la bataille de Caporetto. Cette 12e bataille du Front Isonzo s'acheva par la défaite cuisante des troupes italiennes devant l'offensive austro-allemande. Le musée de Kobarid retrace l'épopée du front.

A voir à Kobarid

Le Musée de Kobarid

Immanquable de la ville, ce musée présente l'exposition des événements du Front Isonzo dans les Alpes Juliennes.Vous y retrouverez les événements historiques qui se sont succédés dans la Vallée de Soca durant la première guerre mondiale. Qualifié de « Centre de représentation du patrimoine du Front Isonzo » , le musée a su construire sa réputation en Slovénie, en Europe voire à l'international. En effet, il a reçu le plus haut certificat national pour les musées ainsi que le Prix du Musée du Conseil de l'Europe. Il s'est également vu nominé pour le Prix du Musée européen de l'année. L'endroit vaut vraiment le détour.

L'Ossuaire italien

Construit autour de l'église Saint-Antoine et inauguré par Mussolini Benito en septembre 1938, l'Ossuaire italien regroupe 7014 corps de soldats italiens. Venant des cimetières militaires environnants, ces dépouilles de soldats, qu'ils soient connus ou inconnus, ont été transportées en cet endroit.

La Colline de Tonoc

Haut de 412 m, elle se trouve à proximité de Kobarid. La zone est rocheuse et fut un lieu d'habitation durant les temps anciens. Des ruines d'églises et de nombreuses maisons sont nichées sur la Colline de Tonoc.

Le Musée de la Fromagerie

Découvrez la collection ethnologique et historique de Kobarid au musée laitier « Od planine do Planike ». Il ne s'agit pas seulement d'une tradition laitière et fromagère, mais d'un véritable patrimoine des montagnes et de pâturages de la haute vallée de la Soca. La collection du musée est constituée d'expositions ethnologiques sur les méthodes ancestrales de fabrication du fromage.

Lors de la visite du musée, vous aurez l'occasion d'acheter le fameux fromage Tolminc , d'autres produits laitiers et produits artisanaux de la région.

La cascade de Kozjak

Le Veliki Kozjak est l'une des 6 chutes d'eau issues du ruisseau de Kozjak , un affluent de la rivière Soca. Cette chute se trouve dans une gorge du ruisseau, non loin de Kobarid. Haut de 15 m, la cascade de Kozjak offre une vue naturelle époustouflante. Ses grands murs sombres recouverts de sédiments calcaires comme dans les grottes karstiques sont agrémentés par le vert émeraude de l'eau de Soca. Ce coin paradisiaque constitue un immanquable de cette magnifique destination slovène.

Le Pont de Napoléon

Durant la découverte de la ville de Kobarid , incluez dans votre programme la visite du fameux Pont de Napoléon. Le premier pont a été construit en 1750. Il porte ce nom, car Napoléon et son armée l'ont traversé quelques années plus tard. Durant la première guerre mondiale, le premier pont a été détruit par les Autrichiens. Le pont actuel a été édifié par les Italiens après la guerre.

À faire à Kobarid

Vallée de Soca : randonnée, vélo, parapente

Une promenade sur la route historique de Kobarid ou le « chemin de la paix » est un must lors de la visite de la ville. Serpentant les hauteurs de la Vallée de Soca, elle relie les sites historiques du front de Soca rappelant la bataille de Kobarid durant la première guerre. Ce sera donc une promenade riche en histoires passionnantes. Ce chemin s'achemine vers les nombreux sites naturels de la vallée, notamment les cascades.

Tant que vous êtes dans la Vallée de Soca, ne vous contentez pas des paysages de Kobarid. Explorez la région de Bovec, le paradis des vacances actives avec les sports aquatiques, les randonnées, le vélo, le parapente et bien d'autres activités intéressantes.

Situé au niveau du confluent de la Soca et de la Tolminka, le bourg de Tolmin est la plus grande agglomération et le centre de gestion de la Vallée de Soca. Tolmin est réputé pour ses festivals de musique, de danse et de sport. Nous ne citerons que le festival international Metaldays, Overjam international Reggae days et Sajeta. S'ajoutant à son patrimoine culturel et historique figure l'église Javorca , inscrite sur la liste du patrimoine européen en 2006. Outre l'aspect culturel du lieu, sa richesse naturelle fait également son charme touristique. Vous pourriez visiter les gorges de la Tolminka , le parc de national du Triglav , etc.

La rivière Soca

Grâce à la rivière Soca, plusieurs activités nautiques peuvent agrémenter votre séjour à Kobarid : rafting, kayak, canyoning, pêche à la mouche. En effet, la truite de la Soca ou la truite marbrée est très prisée des pêcheurs du monde entier. Seule la pêche à la mouche est autorisée sur cette rivière.

Voyage gastronomique

Le Cercle gastronomique de Kobarid regroupe de nombreux restaurants. La meilleure chef féminine du monde en 2017 , Ana Roš travaille justement au . Avec un héritage datant de 50 ans, ce restaurant enrichit sa cuisine des traditions et de son environnement luxuriant dont la Vallée de Soca. Faites-y une halte pour déguster les plats typiques de la région, notamment le štrukelj de Kobarid , dessert principal servi, tant dans les restaurants raffinés que dans les auberges traditionnelles. Soyez assuré de votre dépaysement dans ce voyage plein de découvertes gastronomiques à Kobarid.

Quand partir à Kobarid ?

Il fait généralement froid à Kobarid, la température oscille entre -5 et 10°C. Le meilleur moment pour y aller est entre juin et aout. Ce sont les mois où la température est meilleure.

Comment y aller ?

Depuis Ljubljana, vous pouvez prendre le bus à la station Tobačna et rejoindre Kobarid sur un trajet de 3h environ. Voyager en voiture est plus rapide, soit un trajet d'1h40.

Bonjour

Je suis Tarcio de "Ekorna". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+386 40 935 093